Conseil municipal du 23 avril – Programme d’action tranquillité urbaine

Intervention au conseil municipal du 23 avril 2019 (disponible en vidéo ici) en réaction au vote des délibérations n°1-2-3-4 “Programme d’action tranquillité urbaine”.   Ronan Pichon, conseiller municipal.     Délibérations 1-2-3-4 : Programme d’action tranquillité urbaine Monsieur le maire, cher.e.s collègues, Dans ce débat, nous traitons d’un sujet à la fois douloureux et complexe, puisqu’il porte sur un droit fondamental qui est celui pour toute personne de jouir paisiblement de sa vie sans craintes, ni contraintes. L’exercice de ce droit est un combat permanent qui évolue au fil du temps, il se heurte constamment aux dangers d’abus tant de la part de la personne publique, que de personnes privées, personnes morales ou physiques. La diminution, l’atténuation, voire la disparition de… Continue reading

Mobilisations collectives

Trois ans après la COP21, devant l’inaction de l’Etat, les citoyen.ne.s se mobilisent : 2 millions de signataires pour “L’affaire du siècle” visant à attaquer l’Etat en justice pour cause d’inaction face au changement climatique. 462 000 signataires de la pétition « Nous voulons des coquelicots » contre l’utilisation des pesticides donnant lieu à des rassemblements de milliers de personnes  chaque premier vendredi du mois dans de nombreuses villes et villages. Des centaines de milliers de personnes, chaque mois, marchant pour le climat partout en Europe.   A Brest commeailleurs, les gens se rassemblent, les collectifs se multiplient, la mobilisation grandit. 2018 a vu naître des collectifs-Coquelicot, luttant contre l’utilisation des pesticides, à Plouzané, Pougonvelin, Lampaul etc… Cela ne fait que commencer. Les combats de manquent pas car les actions doivent être menées à toutes les échelles…. Continue reading

Contre l’augmentation des frais d’inscription à la fac !

Dès la rentrée 2019, un étudiant étranger extra-européen va voir multiplier ses frais d’inscription par seize. Pour son année de licence, il payera 2 770 euros au lieu de 170 euros et pour son master, 3 770 euros au lieu de 243 euros. Edouard Philippe a défendu un «choix fort», «qui […] permettra de mieux accueillir les étudiants qui choisissent la France», mais «un choix mesuré». «Nous resterons très en dessous des 8 000 à 13 000 euros de nos voisins néerlandais et des dizaines de milliers de livres en Grande-Bretagne, et de la plupart des pays européens, sans évoquer bien sûr la situation sur le continent nord-américain», ajoute-t-il. Cette hausse devrait, selon le gouvernement, accélérer l’attractivité des études en France. Cela fonctionne tellement bien qu’au moment où nous écrivons ces lignes les… Continue reading

Pour une Ecologie municipale

Les questions écologiques, sociales et environnementales sont désormais incontournables dans le débat public et sont au cœur des préoccupations bien au-delà des cercles militants. Pour imaginer ce que pourrait être un véritable programme d’Ecologie municipale (écologique, solidaire et démocratique), les élu.e.s et militant.e.s Europe Ecologie Les Verts de la métropole brestoise, associés à l’Autre Gauche Brest Nouvelle Citoyenneté, L’Union Démocratique Bretonne et Les Radicaux de Gauche, proposent à tout.e.s celles et ceux qui le souhaitent de venir y réfléchir et débattre le samedi 2 février à partir de 10 heures au Béaj Kafé, 51 rue Branda à Brest. Cette rencontre est ouverte à tou.te.s sans considération partisane. Les élu.e.s et militant.e.s EELV, BNC, UDB et LRDG de Brest et Brest métropole.

Des moyens insuffisants pour les classes bilingues à Brest

Des moyens insuffisants pour les classes bilingues à Brest Les chiffres de la rentrée scolaire à Brest montrent une forte augmentation des effectifs des classes bilingues (français-breton) ; avec plus de 10 % de croissance cette année, la filière bilingue publique brestoise montre tout son dynamisme. Alors tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Hélas, non ! Le site de l’école Aubrac ne possède toujours qu’une classe bilingue, une classe à 7 niveaux ! Il est incompréhensible que les ajustements de la rentrée n’aient pas permis l’obtention d’un second poste d’enseignant, alors que – et les chiffres le prouvent – l’offre bilingue français-breton répond à une forte demande. En refusant d’accorder un second poste bilingue à cette école, l’Éducation Nationale a… Continue reading