Conseil municipal de Plouzané du 25 mars – Intervention sur le budget

Intervention de Yann-Fanch Kerneis, conseiller municipal à la ville de Plouzané, conseiller communautaire délégué à la gestion des milieux naturels et aux déplacements actifs.

Conseil municipal de Plouzané du 25 mars 2019.

” Aujourd’hui, de plus en plus de citoyens et de citoyennes se mobilisent à travers le monde pour demander aux pouvoirs publics d’agir davantage pour lutter contre les effets du dérèglement climatique qui se déroule sous nos yeux. La pétition « l’affaire du siècle » a regroupé plus de 2 millions de signatures en quelques jours. Les marches pour le climat regroupent de plus en plus de monde, les jeunes se mobilisent aussi massivement par les grèves pour le climat. A Plouzané aussi, des habitants se rassemblent et la journée de l’arbre a été un grand succès hier.

Les Etats sont bien sûr interpellés par ces mobilisations, mais aussi les collectivités locales. Notre municipalité peut, elle aussi, agir, et s’impliquer davantage, pour que la planète reste vivable pour les générations futures. La construction et réhabilitation des nouveaux équipements culturels, pour lesquels les études apparaissent au budget, devrait, par exemple, être l’occasion de réaliser des construction écologiques, économes en énergie, en utilisant des matériaux durables. Cela est possible aujourd’hui et ne relève pas de l’utopie. Des exemples existent sur le territoire, comme le bâtiment qui abritera le futur siège du Conservatoire botanique au Stangalar à Brest, qui sera construit entièrement en matériaux respectueux de l’environnement, et aussi la future Biocoop de Kerhuon, qui produira 30 % de son énergie, grâce à sa toiture qui sera équipée de 200 m2 de panneaux solaires.

Certains ici se souviennent peut-être de la métaphore du colibri. La municipalité de Plouzané se doit aussi de faire sa part, comme le colibri. Elle en a les capacités, car c’est bien l’avenir de la planète et de l’humanité qui sont en jeu.”

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *